EXPOSITIONS ET ÉVÉNEMENTS

211105_ Vernissage d'exposition, Bruno de Pirey, maître verrier, artiste peintre.

11 JUIN 2021 18-20 H LE VERNISSAGE ZIG-ZAG Portes ouvertes des ateliers d'artistes de la ville de Gentilly

2020-02-07 Vernissage de l'exposition Peintures sur papier de Denis Pérus

2020-01-17 Vernissage de l'exposition d'encres et de gravures de Camille Lemeunier Architecte chef de projet chez LACAA.

2019-11-08 Apéro-concert annuel des architectes (www.lacaa.fr)

Le trio New Orleans jazz band réinterprète les plus grands standards de jazz dans un esprit New Orleans.

Trompette: Josiah Woodson ; Batterie: Philippe Maniez ; Contrebasse: Zacharie Abraham

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

2019-10-23 Projection

reportage LA NUDITE EST UNE TENUE de Mathilde JEANNEAU (quelques scènes tournées à l'Atelier Vie)

2019-09-20 Arthur ROOS, PHOTOGRAPHIES

2019-06-30 CONCERT DE VIOLONCELLE JEAN PHILIPPE AUDIN

2019-03_CORPS EN DÉCORS

2018-11_PAYSAGES

photos LAC
photos Bruno JARRET

2018-10-29_ETRE LA

2018-04_ ZIG-ZAG, portes ouvertes des ateliers de Gentilly

2018-01_ STAGE PETIT MISH MASH

2017-10_Grégoire BONNE, Quatre jours de descente

2017-03_ Armel NEOUZE, ARRACHES

2017-06_ ZIG-ZAG, portes ouvertes des ateliers de Gentilly

2016-07_Rien à Voir, Grand enterrement!

2016-05_Claire de Colombel, Les Yeux nus

Elle abandonne ses vêtements derrière le paravent, monte sur l’estrade, choisit une attitude et la garde. Les crayons s’agitent, tentent de capter la pose avant qu’elle ne change. Pendant cinq minutes, une demi-heure, trois heures, des dizaines de regards étudient son corps, en détaillent chaque ligne, chaque volume. Mais ce qu’elle pense et ressent, personne ne le voit.

L’immobilité est un masque derrière lequel se cache une multitude de mouvements intérieurs. Claire y est attentive, tout autant qu’aux espaces et aux gens qui l’environnent : l’estrade du modèle est un véritable poste d’observation.

Dans ce récit au regard inversé, l’auteur décrit avec minutie cette expérience singulière, celle de poser nue pour des artistes, des étudiants en école d’arts, des gens qui apprennent le dessin. Elle nous fait découvrir le quotidien d’une profession aussi notoire que méconnue. On la suit d’un atelier à l’autre et dans ses réflexions. Elle s’ouvre peu à peu à ces moments d’échanges silencieux avec les personnes qui l’entourent, tout en se questionnant sur la nature de cette relation.

1610_ Concert du Petit Mish Mash